Plein de X et (de) Y

Bonjour,

Dans la strophe suivante, a-t-on le besoin du deuxième de ?

regarde le ciel éternel et tranquille
plein de colombes qui tombent
et de voix d’enfants qui montent

Peut-on aussi écrire les voix d’enfants ? Ou bien, peut-on omettre le deuxième de pour aider le rythme ?

Merci.

D’accord. Merci. J’ai trouvé toutes les solutions dans vos réponses. Merci pour le lien et aussi d’avoir trouvé un meilleur titre pour ce sujet.

Merci pour vos réponses. Je suis heureuse d’avoir reçu ces idées à considérer. C’est un poème écrit en vers libres, ne comptant jamais les pieds, un peu comme un cheval qui se mit soudain à galoper. Mais, j’ai beaucoup d’admiration pour les poètes qui peuvent écrire dans ce style. En ce qui concerne le nombre de syllabes dans chaque ligne, il y a des irrégularités partout dans le poème. Pour moi, les images sont les plus importantes, mais j’essaye aussi de faire attention à la métrique poétique. Merci pour ces outils additionnels. Pour le moment, je dois penser un peu sur les possibilités…